Recourir à un service d’hébergement est un passage obligé pour toute compagnie qui souhaite créer et mettre en ligne son propre site web. En outre, vous disposez de plusieurs options différentes en ce qui concerne le type d’hébergeur vers lequel vous tourner, et c’est une décision importante qu’il vous faudra prendre avec un maximum de précautions.

Parmi les choix qu’il vous sera proposé, on peut mentionner le VPS et le serveur Cloud. Les deux possèdent des spécificités qui peuvent convenir à tel besoin ou un autre, aussi il est essentiel pour vous de bien être documenté sur le sujet.

Le choix du serveur : une décision cruciale

Plusieurs éléments doivent être pris en compte quand on se lance dans la conception d’un site web, et s’il est essentiel de se concentrer sur le site en lui-même et sur son niveau de praticabilité, son design, etc., il ne faut pas omettre de porter notre attention sur la qualité du serveur dans lequel nous décidons de le stocker. Un site internet se compose de plusieurs lignes de code, mais aussi de fichiers comme des images, et un serveur est l’élément qui vous permet de disposer d’un espace de stockage spécifique aux données de votre site, et rend aussi possible à celui-ci d’être consultable en ligne.

Plusieurs éléments doivent être pris en compte quand on fait le choix d’un modèle de serveurs, comme sa puissance, sa configuration, et autres détails techniques. Celui-ci doit être en mesure de fournir les conditions requises pour permettre à votre site d’être fonctionnel, accessible rapidement aux internautes et pouvant être modifié ou dépanné quand on le souhaite.

Quand on ne sait pas à l’avance quels éléments évaluer, il est difficile de vraiment faire la différence entre les offres qu’on peut trouver sur le marché, et il faut d’ailleurs avouer qu’elles sont hautement similaires dans ce cas de figure. Si un serveur VPS et un serveur cloud sont assez comparables sur le plan de la performance, les différences résident sur des détails plus subtils.

L’essentiel à connaitre sur le VPS

On utilise le terme VPS pour parler d’un espace de stockage qui vous est alloué sur un serveur physique, sous forme de « serveur virtuel », c’est-à-dire que vous avez l’équivalence d’un serveur uniquement dédié à votre site, sans que ce ne soit vraiment le cas.

Ici, il est question d’un grand serveur fractionné en plusieurs espaces qui sont par la suite chacun dédiés à un seul utilisateur, qui est libre d’y stocker un ou plusieurs sites. En faisant cela, vous évitez de faire côtoyer directement votre site internet avec ceux d’autres, comme  c’est le cas pour les serveurs low-cost.

Qu’en est-il du serveur hybrid cloud ?

Le serveur hybrid cloud est un compromis entre les deux offres distinctes que sont le serveur cloud public et le serveur cloud privé. On parle de cloud public pour évoquer un service proposé par des professionnels aux particuliers, que ce soit gratuitement ou sur une base de facturation. Le cloud privé est quant à lui un usage de la technologie cloud par des professionnels, et cela uniquement pour leurs besoins spécifiques, et ils utilisent leurs propres ressources et non celles provenant de fournisseurs tiers.

Le serveur hybrid cloud bénéficie donc des avantages provenant de chacune de ces deux offres, soit une partie des ressources issue du marché du cloud public, plus abordable financièrement, et l’autre partie composée par des serveurs dédiés, plus onéreux mais proposant des performances plus intéressantes. Le serveur hybrid cloud fournit à peu près le même service que le VPS, mais plutôt que de réunir plusieurs sites dans un seul et même serveur géant, il  vous est proposé de stocker votre site sur un grand nuage virtuel qui est composé par un ensemble de serveurs interconnectés entre eux.

Quelles est la principale différence entre les deux ?

Les différences résidant entre les deux offres sont relatives à la question des éléments physiques qui composent le serveur virtuel utilisé. Pour le serveur VPS, les informations sont centralisées dans un seul et même endroit physique, ce qui les soumet à différentes contraintes, comme une panne généralisée du site web en cas de défaillance, ou la nécessité de faire une mise hors ligne de celui-ci les moments où on doit procéder à une maintenance, ou bien quand une panne survient.

Dans le cas du serveur hybrid cloud, quand l’un des serveurs physiques vient à tomber en panne, cela n’a pas une incidence majeure sur le fonctionnement de votre site web, quand cela aurait des répercussions importantes sur un serveur VPS. Cependant, autant pour l’un que pour l’autre, si vous savez bien choisir la compagnie qui propose l’offre, il n’y a généralement pas trop de quoi s’inquiéter vis-à-vis de la sécurité de vos sites et de leur contenu. Pour assurer cela, des services additionnels comme la sauvegarde de vos données dans plusieurs emplacements simultanés, peut vous être suggéré.

Trouver le bon hébergeur Web professionnel

Récemment, un excellent comparatif est paru sur le site Hébergement-web.com. Vous y trouverez la liste ultime des hébergeurs offrant les meilleures performances.

Le rapport qualité-prix

Il est possible de bénéficier de tarifs avantageux pour le serveur VPS, dans le cas où vous êtes une entreprise de taille moyenne ou d’un peu plus grande envergure, qui cherche juste un site fonctionnel pour des besoins standards comme l’affichage de contenu dont des images et des vidéos, etc. Vous pouvez avoir une configuration environnant les 8 Go pour la RAM, et quelques dizaines de Go en termes d’espace de stockage. En plus de cela, il est également possible de procéder à des upgrades en ce qui concerne les performances du serveur, par rapport à la capacité de stockage mise à votre disposition ou bien pour toute autre caractéristique similaire.

En revanche, les possibilités de faire augmenter les capacités de votre serveur VPS sont limitées par celles du serveur principal où il est abrité. Il ne faut pas oublier que les ressources du serveur VPS sont utilisées par plusieurs personnes en même temps. Il ne vous est donc pas possible de bénéficier d’une possibilité illimitée d’upgrade, comme ce serait le cas sur un serveur physique où vous seriez le seul utilisateur. En outre, vous avez plus de liberté sur ce plan dans le cas d’un serveur hybrid cloud.

Pour conclure

Les deux offres sont toutes deux intéressantes, la différence résidant dans les composantes physiques du serveur virtuel qu’il vous est proposé. Une offre de serveur VPS vient répondre à des besoins standards, et est proposée à un prix facilement abordable par les professionnels, tandis qu’une offre d’hybrid cloud permet plus de possibilités, et peut généralement couter assez cher.